LA NÉCESSITÉ DES HABITUDES POSITIVES DANS LA FAMILLE 

LA NÉCESSITÉ DES HABITUDES POSITIVES DANS LA FAMILLE 

         Dans le raisonnement habituelles, on considère que les produits achetés avec les économies domestiques offrent une satisfaction et utilité par eux-mêmes et directement. Il est rarement étudié d’une manière approfondie comment ces biens circulent et sont utilisés dans la famille une fois achetés.

          Dans cette tâche créative et « commercial » qui se réalise dans le domaine domestique, il peut y avoir des nombreuses habitudes opératives éthiquement positives: 1) le domaine personnel et familial qui implique une planification raisonnable dans les diverses activités basée sur ce qui se considère le meilleur; 2) l’austérité créative qui empêche les personnes à se concentrer sur les choses matérielles et qui renforce la volonté et la liberté pour atteindre leur épanouissement humain, personnel et professionnel; 3) la force et le courage d’entreprendre des projets de vie positifs en maintenant la constance dans l’effort; 4) la mentalité et l’activité entrepreneuriale que l’entreprise s’a approprié avec une caractère exclusif et privatif, même si elle est l’élément déterminant de tout sujet économique qui essaie de obtenir le maximum de ces ressources humaines; 5) la justice dans la disposition quotidienne qui donne fermement et définitivement à chacun ce qu’il mérite; ou 6) le sens commun prudent qui continue à être audace et qui consiste en l’habitude intellectuelle qui nous indique le moyen approprié d’actuer dans chaque cas.

           Il peut être plus réaliste et fructueuse dans ce domaine “d’affaires” de la maison supposer que le temps, l’environnement humain relationnel et les différents biens de consommation achetés dans les marchés sont des facteurs de production, inputs, qui sont utilisés pour obtenir d’autres «marchandises», qui finissent par promouvoir la meilleure expérience et l’activité du facteur humain. Cela signifie que l’écosystème multi-personnel de la maison, les biens de consommation et le temps, deviennent des matières premières nécessaires pour incorporer de la valeur ajoutée au facteur humain et répercuter positivement sur leur déploiement ultérieur dans les activités professionnelles pertinentes dans le domaine des affaires. Le monde des affaires devrait être le premier intéressé à utiliser adéquatement le temps et les biens rares dans le monde familier.

          Le cercle de production est donc fermé en forme d’une spirale de la valeur ajoutée entre les biens et services produits dans les affaires et les biens et services produits dans la maison qui affectent en particulier à l’amélioration en quantité et qualité du capital humain de l’entreprise.

%d bloggers like this: